dimanche 19 février 2017

Un peu de polémique (II)...

...au sujet de la Madeleine 2016. Grave ou moins grave ? A vous de juger...

Photo du web

Peut-on à ce niveau-là de présentation parler encore de Toro de Combat ? 

Et bien ce Gnougne (comme on a l'habitude de les nommer affectueusement tellement il nous font penser à des doudous) a bénéficié, pour son immense candeur, d'une vuelta al ruedo posthume lors de la dernière Madeleine.

Il ne fait aucun doute qu'il y aura encore des Nuñez del Cuvillo en 2017 au Plumaçon. C'est juste hallucinant, révélateur des intérêts du système taurin (et des sbires qui y pullulent) et symbolique de ce qu'est le plus souvent notre Culture Taurine. Il faut parait-il y mettre des majuscules, en être fiers et nous préparer à la défendre bec et ongle !

Sans nous...

jeudi 13 octobre 2016

La fin (ne) justifie (pas) les moyens

Photo extraite du dernier Semana Grande

S'afficher avec Robert Menard ne pose apparemment pas de problème...

A ce rythme, il sera difficile de faire croire encore longtemps que la tauromachie n'est pas une culture réactionnaire.

vendredi 23 septembre 2016

Restons sérieux franchement



Dans le cadre d'une journée de défense de nos traditions, il fallait oser !

Dans le même ordre d'idée, les coursayres écarterons vraisemblablement des chèvres, les chasseurs feront rôtir des marcassins tués de la veille et les pêcheurs proposerons une plancha de filets de dauphins et de thons rouges japonais...

BONNE JOURNÉE A TOUS.

________________________________

vendredi 9 septembre 2016

Un peu de polémique (I)...

...au sujet de la Madeleine 2016. Grave ou moins grave ? A vous de juger...


Fer de l'année de naissance clairement identifiable

De la novillada sans picador de la Madeleine, dont nous n'avons pas parlé cette année tellement l’auto-persuasion et l'autosatisfaction du mundillo local agace, tellement les vueltas al ruedo d'erales non piqués sont ridicules, tellement les prestations toreras sont pauvres, retenons quand même le Malabat, plus piquant que les autres ; quand le nec plus ultra de la réussite ganadera en NSP est désormais de produire d'incessants galopeurs, tournant et tournant en rond (?!)...

Ceci étant dit, venons-en aux faits.

La réglementation taurine est sans équivoque. Un veau né entre le 1er juillet 2012 et le 30 juin 2013 doit être marqué du 3 (pour 2013). Un torito, marqué du 3, lidié à Mont de Marsan à la fin du mois de juillet, a automatiquement plus de 3 ans (au moins 3 ans et quelques jours). La réglementation taurine est sans équivoque. Doivent être lidiés en "sans chevaux" des animaux ayant entre 2 et 3 ans (bref, marqué du 4 dans le cas qui nous concerne) ; aussi appelés erales. Pas de doute possible, marqué du 3 en juillet 2016 dans une non-piquée, un bicho est un utrero ; aussi appelé novillo. Et ce n'est simplement pas normal.

Après avoir dit que nous n'avons rien (bien au contraire) contre la ganaderia voisine et si accueillante d'Alma Serena, ce qui n'est pas le cas de la légèreté avec laquelle ce spectacle est depuis trop longtemps organisé, la polémique est ouverte...